L’Abbaye borde la rivière l’Ognon, dans un décor calme de la campagne du Jura.

Elle est ouverte tous les jours de 4h à 21h pour prier, découvrir l’architecture cistercienne du XIIe et les verrières contemporaines dans le silence et se promener autour dans un cadre bucolique.

Il vous suffit de pousser la porte de l’église pour vivre une expérience de silence, de recul et … de bonheur.

A l’accueil, près du parking, un frère vous recevra à la boutique (livres, objets religieux et cartes…).

L'Abbaye en 1900
L’Abbaye en 1900

Vous pourrez prier aux offices, rencontrer un moine de la communauté, et découvrir le paysages tranquilles des alentours.

Histoire de l’Abbaye

Héritière de l’esprit de Cîteaux
L’abbaye Notre-Dame d’Acey

« De toujours à toujours, la seule nouveauté
en ce monde, c’est l’Amour, qui n’est pas de ce monde ».

Seule héritière des treize monastères d’hommes fondés en Franche-
Comté au XIIe siècle, la communauté d’Acey s’efforce de garder l’esprit de Cîteaux.

Au fondement de cette généalogie, en 1098, il y a le désir tenace des premiers abbés de Cîteaux, Robert, Albéric et Étienne de redonner à la Règle de saint Benoît une interprétation plus littérale, pour suivre, pauvres, le Christ pauvre.

Quittant le monastère de Molesmes, c’est l’Amour qui met Robert en
marche, c’est l’Amour qui fait tenir Albéric, c’est l’Amour qui se fait
Chartre, Ordre, École avec Étienne.

Au fondement d’Acey, en 1136, seul l’amour a pu rassembler une poignée
de moines sur les bords de l’Ognon, (au carrefour des actuels départements du Jura, de la Haute-Saône et du Doubs) pour s’aider, les uns les autres, à croire à cet Amour : ils sont vingt-trois moines et dix convers au départ, donnés généreusement par Notre-Dame de Cherlieu, la maison mère.

Extrait de la revue “Les Amis des Monastères” n° 217 – Janvier – Février – Mars 2024

avec l’aimable autorisation de La Fondation des Monastères.

Visite de l’intérieur

L’abbaye ne se visite pas, mis à part l’église, afin de respecter le silence des moines. Nous vous ouvrons ici les coulisses de cette grande maison de Dieu.

Les moines déposent leur vêtement de prière, la coule blanche en signe de pureté, sous le regard de Marie.

Le cloître, cœur du monastère où déambulent les moines, est veillé par Notre Dame

Au cœur du cœur du cloître, la Source de la Jérusalem Céleste, préfiguration du Paradis.

La lectio divina, la lecture méditée et priée de la Bible, dans le silence de la nuit

La Connaissance des choses humaines et divines sera poursuivie par l’étude des livres de la grande bibliothèque.

L’usine d’électrolyse

Vers 1950, l’abbaye d’Acey cherchait un travail rentable, l’activité
agricole ne permettant pas de faire vivre la Communauté. C’est
donc un besoin qui a poussé la Communauté à s’orienter vers un
travail industriel. Chaque Abbaye cistercienne s’attache à découvrir la
forme économique qui lui convient..

Extrait de la revue “Les Amis des Monastères” n° 217 – Janvier – Février – Mars 2024

avec l’aimable autorisation de La Fondation des Monastères.

Les verrières de l’abbatiale d’Acey

Une série de 47 baies, réalisées dans les années 1990
« …comme une interprétation musicale, l’accord parfait, rigoureux, exact, d’une harmonie porteuse de sens. »

Extrait de la revue “Les Amis des Monastères” n° 217 – Janvier – Février – Mars 2024

avec l’aimable autorisation de La Fondation des Monastères.

Retrouvez en vidéo les commentaires du Père Abbé sur les verrières, œuvre de Jean Ricardon, ainsi que celle du maître verrier Pierre-Alain Parot.

Visite virtuelle de l’Église

Cliquez sur l’image et naviguez en 3D de salle en salle avec les boutons en bas à droite